Paiements en ligne : est-il possible de mettre en place un système ?

Qu’est-ce qu’on fait ? Forums Organisation confinement & après Paiements en ligne : est-il possible de mettre en place un système ?

Mots-clés : 

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #820 Répondre
    Anne Farnier
    Maître des clés
    • AMAP:

    * L’Amap en tant qu’association à but non lucratif ne peut collecter d’argent pour son compte
    * La mise en place d’un système de paiement en ligne implique des frais d’utilisation, à ce titre, la solution retenue sera considérée comme un intermédiaire, il ne s’agira plus de vente directe…

    => Comment répondre au besoin des Amaps pour faciliter la gestion ?

     

    #827 Répondre
    vanessal
    Participant
    • AMAP:

    il faudrait que les amapiens règlent leurs contrats directement aux producteurs

    #829 Répondre
    ChriChri75
    Participant
    • AMAP:

    En ces temps de confinement où les contacts doivent être limités, la mise en place de virement direct auprès du producteur est-elle possible?
    Pour ma part, la banque n’applique aucun frais de gestion et le paiement est plus sûr et rapide pour le producteur.
    Cependant, quelle organisation mettre en place ensuite pour que l’AMAP et le producteur puissent faire le rapprochement entre l’Amapien et le paiement?

    #832 Répondre
    Anne Farnier
    Maître des clés
    • AMAP:

    Hello Christine et Vanessa !!!
    De notre côté, nous avons mis en place un système qui permet d’indiquer à l’amapien, lors de son inscription en ligne, les modalités pour effectuer un virement directement sur le compte du producteur. Charge au producteur d’assurer le suivi, ce système est utilisé par l’Amap Suisse Normande : https://www.arbres-sn.fr/
    Il est aussi envisageable d’activer une option d’envoi de la preuve du paiement (un mail) sur la boîte du référent producteur de l’Amap. L’Amap pourra assurer ainsi le suivi !!!

    #836 Répondre
    Vindex
    Participant
    • AMAP:

    Bonsoir
    l’amap peu mettre en place un système de paiement (stripe par exemple)
    et agir comme tiers de confiance.
    avec aussi l’idée de réduire les contacts.

    #860 Répondre
    Anne Farnier
    Maître des clés
    • AMAP:

    Merci pour cette suggestion, j’ai été en contact avec le Réseau Amap Ile-de-France qui vont rédiger tout prochainement une note à ce sujet. Je publierai ici la réponse. On attend avec impatience 😉

    #907 Répondre
    Anne Farnier
    Maître des clés
    • AMAP:

    Le réseau Amap Ile-de-France répond à la question dans une publication du 30 avril 2020 :
    http://www.amap-idf.org/point_vigilance_lutilisat_outils_gestion_nume_123-actu_309.php

    La réponse est basée sur les travaux du Miramap effectués en 2018 :
    http://miramap.org/Le-paiement-dematerialise-en-AMAP-oui-sous-conditions.html

    A retenir :
    * L’Amap peut mettre en place un système de suivi des paiements via un logiciel de gestion
    * Le paysan peut souscrire à une solution payante de paiements dématérialisé pour le compte de son entreprise.

    #916 Répondre
    Seb AMAP Suisse Normande
    Participant
    • AMAP:

    Bonjour et merci pour ces partages.

    notre Amap suisse normande (Asso Arbres SN mentionnée ci-dessus) fonctionne avec AMAPRESS et nous proposons selon nos producteurs (21 en tout) plusieurs solutions de paiement : cheque ou virement ou meme Rollon (monnaie virtuelle normande).

    tous les paiements se font directement sur le compte des producteurs et sont émis par les consommateurs. Aucun paiement ne transite donc par le compte de notre asso. Suite à la lecture des liens ci-dessus, il est clair que si les paiements transitaient d’abord sur le compte de l’AMAP (ce qui aiderait les consommateurs à ne faire un virement qu’à un seul compte et ce qui aiderait les producteurs à n’avoir qu’une seule ligne par mois ou trimestre sur leur relevé de compte ce qu’ils souhaitent fortement) alors l’AMAP serait considérée comme intermédiaire avec tous les risques et conséquences inhérentes, et même si aucune commission n’est perçue par l’AMAP…

    Forts de ce constat nous essayons de promouvoir le virement ou le paiement rollon le plus possible afin de diminuer le nombre de cheques à traiter (et les couts timbres pour l’envoi aux producteurs etc). Mais certains producteurs ne le souhaitent pas car c’est compliqué à gerer : comme le paiement par cheque se fait toujours pour certains amapiens, le paiement par virement pour d’autres amène forcement une gestion plus lourde pour le producteur pour sa verification de comptes. Par ailleurs le fait d’avoir une ligne de virement par amapiens est un probleme pour les producteurs (car cela demande plus de temps à controler sur leur relevé et certains cabinets comptables facturent à la ligne de compte…). Nous proposons aux producteurs de se charger du suivi mais cela ne les empeche pas de devoir vérifier leur releve de banque : en l’occurrence via l’outil AMAPRESS nous pouvons lister les paiements par virement et par cheque et quand j’envoie à chaque producteurs les cheques je leur mets un mot indiquant le montant total des cheques et le montant total de virements (basé tout de meme sur la confiance que l’amapien a bien ensuite effectué le virement et ne s’est pas trompé de rib….).

    Maintenant voilà, je me demande si un outil permettant d’assurer la collecte de tous les paiements sur 1 seul compte et le reversement via 1 seule ligne de virement sur chacun des producteurs existerait… il faudrait que ce soit une solution gratuite, sans commission et alors je pense que cela ne serait pas considéré comme intermédiaire ? quoique….??? je m’interroge notamment sur notre monnaie normande le Rollon (monnaie virtuelle) qui via une plateforme régionale de marché en cours de création pourrait peut être servir à terme de support…L’idée serait que chaque producteur y soit référencé ce qui leur donnerait une solution de paiement dématerialisé. Ensuite l’AMAP aurait un compte rollon aussi et les amapiens regleraient alors la totalité de leur commande en rollon à l’AMAP qui elle reverserait en rollon à chacun des producteurs… mais dans cette solution finalement l’AMAP resterait un « intermediaire » meme si le net est nul …cela remettrait il alors en cause le principe amap ?

    bref c’est une question qui reste compliquée et qui pour l’instant ne soulage pas complètement la gestion au niveau de l’AMAP à mon avis…
    STRIPE mentionné ci-dessus reste une sorte d’intermédiaire je suppose !?

    bonne journée!
    Sebastien

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
Répondre à : Paiements en ligne : est-il possible de mettre en place un système ?

You can use BBCodes to format your content.
Your account can't use Advanced BBCodes, they will be stripped before saving.

Vos informations: